Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un seul espoir | Page d'accueil | Il est à la maison »

23 juin 2016

Les mystères du Chabanais

Vous vous souvenez peut-être que je m’étais posé maintes questions quant à l’utilisation du fauteuil de volupté, dans une note consacrée à cet étrange objet l’année dernière. Aucune étude, aucun article, pas le moindre document n’expliquait l’utilisation de ce meuble plusieurs fois exposé à Paris, les historiens jetant un voile pudique sur les pratiques sexuelles auxquelles se livrait le prince de Galles sur son fauteuil au Chabanais, pour les laisser à l’imagination d’un public ignorant.

De tels faits historiques ne pouvaient rester plus longtemps dans l’ombre. N’écoutant que notre courage et bravant tous les interdits, Clarissa et moi-même avons décidé de concentrer nos recherches pour faire toute la lumière sur les abominables déviances princières, le stupre et la luxure où se roulait une des plus célèbres têtes couronnées. Ainsi avons-nous déniché au fin fond d’archives poussiéreuses de nombreuses lettres que nous avons patiemment déchiffrées, ce qui nous a permis de percer un des derniers mystères du Chabanais !

Bandeau-EDL-Mysteres-Chabanais.jpg

En lisant cet ouvrage de la plus haute importance historique, vous découvrirez trois nouvelles :
-    Une petite bonne, de Clarissa Rivière, retrace les pérégrinations sexuelles d’une petite bonne dans les maisons closes parisiennes.
-    Avec Les mystères du Chabanais de Clarissa et moi-même, vous retrouverez notre petite bonne confrontée à son ancienne maîtresse en présence du prince de Galles, et vous verrez se muer la lutte des classes en luxurieuse collaboration à chaque étage du fauteuil de volupté.
-    Enfin, je vous laisserai découvrir quels sont les véritables personnages historiques qui se cachent dans Une femme libre.

Je terminerai cette présentation de ce recueil par la couverture, signée Rita Renoir, qui vous donnera un avant-goût de l’usage de ce fauteuil pervers révélé dans Les mystères du Chabanais.

Écrire un commentaire