« Un vague amant (3) | Page d'accueil | Un vague amant (4) »

02 avril 2008

Merci !

a88138ed7c3c9dc62114e60701c877d4.jpgÇa y est, c’est officiel : grâce à vous, Extravagances est finaliste du concours du festival de Romans dans la catégorie Littérature / Nouvelles érotiques !
Mon blog va maintenant être soumis au jury : les éditions PLON désigneront un gagnant parmi les 5 finalistes de ma catégorie. Vos votes vont ainsi m’offrir l’opportunité de présenter mes textes à des professionnels de l’édition qui vont bien finir par me faire comprendre que j’écris comme un pied me feront peut-être des commentaires d’autant plus élogieux que je ne les soupçonnerai jamais de vouloir me baiser…

Puisque je viens d'ouvir une dangereuse parenthèse, je dois apporter quelques éclaircissements sur une réflexion jugée méprisante à l’égard de mes lectrices. Oui, il m’est parfois arrivé de m’interroger à la lecture d’un commentaire si élogieux qu’il m’apparaissait flagorneur, surtout quand il était commis par une personne du sexe opposé. Comment ne pas se demander s’il est motivé par la qualité de la note, ou par des attentes plus personnelles, voire intimes ? De nombreux blogs répondent aux objectifs relationnels de leur auteur qui, l’air de rien, tend ses filets pour attraper l’oiseau rare avec lequel convoler en justes noces ou baise illégitime. Dans ce contexte, mes doutes ne sont ils pas justifiés ? Que celle qui ne s’est jamais posée une telle question devant des louanges masculines me jette le premier commentaire lapidaire ! J’ai ainsi avoué être plus sensible aux critiques acerbes – car elles me font douter de moi - ou aux compliments masculins. J’ai sans doute tort sur ce dernier point car après tout, quel plus bel hommage puis-je recevoir que celui d’une femme qui se dit séduite par mes mots au point de vouloir me séduire en retour ? Mesdames, Mesdemoiselles, n’hésitez donc pas à m’écrire tout le bien que vous pensez de moi. Sincèrement. Ce blog se nourrit de vos commentaires, même s’il ne faut pas nourrir l’espoir d’une liaison : mon cœur est pris, mon corps aussi. Fin de la dangereuse parenthèse.

J’ai donc l'honneur d’accueillir un prestigieux jury qui risque d’être perdu dans un blog qui totalise plus de 250 notes. Honnêtement, entre mes réflexions diverses et mes critiques littéraires, tout n’est pas à lire. Voici une petite sélection de notes qui pourrait être utile au jury :

Extravagances choisies

J’ai essayé d’apporter un peu d’ordre en classant mes notes en catégories, dont Nouvelles Erotiques qui regroupe quelques textes au format pdf (j’aime particulièrement L’enfer, Le détective et Le gage). Il y a cependant bien d’autres textes disséminés çà et là, plus ou moins repérés par le tag Erotisme : du plus soft (I got to see you again, Le seigneur des anneaux, Houston by night ) au plus hard (Descente aux chandelles, De l’ondinisme, De la Domination) en passant par l'alambiqué ( La cliente , Stéganographie érotique, Rêve 911) voire même le comique (La vendeuse, Le supplice de l’esthéticienne, Comment se débarrasser de sa femme) au risque de ne plus être érotique tant il est difficile d’exciter les zygomatiques et le bas du ventre à la fois.
Je vous invite à ne pas lire les notes intitulées Mission Libertine, elles ont été reprises et corrigées dans mon premier roman : Sans vain cœur ni vain cul disponible ici-même en pdf.

Enfin, ami lecteur de longue date, si vous vous souveniez d'un texte qui vous aurait particulièrement touché mais qui ne serait pas dans cette liste, n’hésitez pas à le signaler en commentaire. J’ai bien envie de vous remercier encore, et du fond du cœur, mais cette note risquerait de ressembler à une allocution digne du festival de Cannes et il est bien trop tôt pour ça ;)

Commentaires

Le mercredi 02/04/2008 à 23:29 par voyance :

Great blog!

Le jeudi 03/04/2008 à 07:15 par melle Bille :

congratulations!

Le jeudi 03/04/2008 à 10:50 par Zoridae :

Félicitations Vagant ! Et peut-être à bientôt à Romans !

Le jeudi 03/04/2008 à 11:12 par Aude :

Félicitations.

Mais dis moi, quand tu laisses des commentaires sur un blog c'est pour quoi?

Le jeudi 03/04/2008 à 11:30 par Julie :

Bonjour !
Félicitation pour ta nomination au festival de Romans !
Comptes-tu t'y rendre ? On essaie de s'organiser entre blogueurs (covoiturage, hébergement, rencontres entre nous...). Si ça t'intéresse, viens faire un tour sur mon blog .
A bientôt !

Le jeudi 03/04/2008 à 14:05 par A@T :

Il faut dire aussi qu'avec les "croustillantes" photos de votre album comment voulez vous que nous résistions, nous simples femelles, à nos bas instincts ;)

Le jeudi 03/04/2008 à 20:03 par Athena :

Bravo!


PS: Pour la parenthèse..Il se pourrait que je sois peu conventionnel ou sans doute naïve mais je tends à penser que vos doutes ne sont pas fondés..[je vous jette donc la pemière pierre !! :-))], surtout de nos jours où chacun sait combien le monde virtuel nous cache de biens mauvaises surprises, de plus si je m’en tiens au contenu de votre blog je crois que la majeure partie des femmes (adultes) vous lisant sont à même de savoir (du moins je l’espère) que ce n’est guère la qualité d’une plume qui détermine un bon amant (époux ou je ne sais quoi)..notre imaginaire aussi fantasmatique aussi érotique qu’il puisse être reste un imaginaire..être sublimé par la plume d’un bon auteur n’induit pas un désir pour ce dernier, non! Et si désir il y a c’est bien souvent pour le personnage..et non pour l’auteur, même si celui-ci (quelque fois) espère se confondre à son personnage.. Un personnage que l’on dépeint minutieusement (entre fiction et réalité) afin que chaque lecteur retrouve une sensibilité..n'est ce pas le sens d'un roman ou d'une nouvelle?

Bref..Le bénéfice du monde virtuel m’autorise à emprunter le pseudo de Philippe..Mathias ou homme des cavernes..alors je ne vais pas chipoter (En plus que je ne commente que très rarement)!

Le jeudi 03/04/2008 à 23:04 par 502 :

Mais pourquoi ne pas avoir pensé que des compliments venant d'un homme pouvaient aussi abriter une manœuvre de séduction ?

Bon, je vous assure qu'il n'y a pas de ça entre nous. Je parle juste d'une possibilité théorique !

Le jeudi 03/04/2008 à 23:48 par Un mot passant :

Sincères félicitations !

Que cette nomination comme candidat final soit un encouragement à parfaire votre art et vous permette un jour de devenir un auteur connu.

Mais je me pose la question: sous quel nom allons-nous vous découvrir ? ;-)


Bonne continuation !

M.

Le vendredi 04/04/2008 à 08:40 par fougère :

moi, me faudrait autre chose pour me séduire :) mais félicitations quand même

Le samedi 05/04/2008 à 00:27 par Comme une image :

Jeune homme, vous vous égarez, c'est dans la catégorie « Littérature Nouvelles érotiques » que vous êtes finaliste.

Prêt à passer de l'autre côté du miroir, alors ??

Le samedi 05/04/2008 à 12:44 par Vagant pour CUI :

Oups ! Je me suis trompe ! Lapsus calami ? Peut-etre bien... En tous cas je corrige ca tout de suite !

Le samedi 05/04/2008 à 13:19 par Vagant pour Fougère & Athena :

Le monde virtuel cache parfois de bien mauvaises surprises, mais recèle aussi de merveilleuses aventures potentielles. J’en ai fait l’expérience et c’est d’ailleurs le sujet de « Sans vain cœur ni vain cul ».
Y a-t-il un lien entre le charme des mots de la chose, et l’habilité de leur auteur à faire la chose elle-même ? Certainement autant qu’entre l’aisance d’un danseur à bouger son corps à la verticale et à l’horizontale. Ne dit-on pas à juste titre que ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ? Pour moi, la première zone érogène demeure le cortex, et les préliminaires écrits sont les meilleurs augures des plaisirs sensuels. Je ne suis d’ailleurs pas le seul à le penser, j’ai partagé ce point de vue avec de nombreuses correspondantes. Que vous le vouliez ou non, je peux vous affirmer que plus d’une femme est prête à se donner à un correspondant presque inconnu pourvu qu’il ait su la faire rêver.
Vous me répondrez à juste titre qu’il faut encore s’adresser à une femme en particulier, et non pas à la fois à toutes les lectrices d’un roman. Certes ! Mais prêtez une réputation d’amant légendaire à un auteur de romans érotiques plus ou moins autobiographiques, et son succès auprès des femmes sera proportionnel à son succès en librairie.

Le samedi 05/04/2008 à 13:24 par Vagant pour Aude :

Pourquoi je fais des commentaires ? Mais ça dépend de ce que je viens de lire ! Soit il y a des fautes d’orthographe dans un texte qui me plait par ailleurs, et j’en fais part à l’auteur afin qu’il les corrige. Soit il y a des phrases, des expressions, des images que je trouve particulièrement bien vues et je les souligne. Soit le sujet évoque une de mes notes et je mets le lien. Ou tout simplement pour le plaisir du débat, pour taquiner l’auteur ou faire le malin.
Il m’arrive d’être dans une démarche de « drague virtuelle » : laisser une volée de commentaires pour me faire connaître par l’auteur d’un blog avec lequel je ferais bien un échange de lien. L’objectif n’est pas pour moi de rencontrer l’auteur mais de me faire connaître auprès de son public qui pourrait aimer ce que je fais. C’est un peu l’idée de la blogroll Critéo.
C’est tout cela qui m’avait amené à laisser des commentaires chez vous. Vous pouvez vous appeler Marcel ou être la mère Denis, cela ne change rien à l’affaire. Je commente indifféremment sur les blogs d’hommes et de femmes puisque je ne suis pas dans une quête relationnelle avec leur auteur.

Le samedi 05/04/2008 à 13:27 par Vagant pour 502 :

Il suffit de lire votre blog pour être assuré que la possibilité que vous évoquez est théorique. De surcroît, je n’ai jamais été l’objet d’une tentative de séduction masculine. Cette éventualité ne m’a donc pas traversé l’esprit.

Le samedi 05/04/2008 à 13:30 par Vagant pour A@T :

Je songe d’ailleurs à les retirer. N’auriez-vous pas dans votre catalogue la photo d’un gros bide à moitié recouvert par un marcel rincé à la Kro ? Mais ne risquerais-je pas alors de perdre d’un seul coup tout mon lectorat féminin ?

Le samedi 05/04/2008 à 13:31 par Vagant pour Un mot passant :

Vagant , et pas un autre ;)

Le samedi 05/04/2008 à 13:33 par Vagant pour tous et toutes :

Merci pour vos félicitations, d’autant plus que c’est certainement grâce à vous !

Le dimanche 06/04/2008 à 16:36 par Petite fr@ncaise :

Ah ! je suis ravie d'avoir un peu contribué à cela. Quant au jugement des professionnels, certes, il est important mais n'oubliez pas celui de votre lectorat. Et que des grands furent rejetés par des sots.

Pour la parenthèse, je me permets de soupirer. Nous ne sommes pas si naïves, Monsieur. Et je crois bien qu'en cette matière, les hommes sont beaucoup plus naïfs en fait. Vraiment beaucoup.

Mais je partage votre goût de l'aventure clandestine et épistolaire.

Quant aux motivations que vous nous livrez, en post ou en commentaire, je dois reconnaître que j'ai rarement lu discours plus honnête. Je crois en sa sincérité. Vous n'attendez rien, c'est peut-être la meilleure façon de ne pas être déçu et de recevoir chaque heureuse surprise, quelle qu'elle soit, de la meilleure manière.

B
(Promis : pour la grammaire et l'orthograffe, je vais vraiment faire un effort !)

Le dimanche 06/04/2008 à 18:50 par Vagant pour Petite fr@ncaise :

Mais quelle est donc cette mode qui voudrait que les hommes soient naïfs ? Est-ce la naïveté même que de nier l'être ? Pourriez-vous expliciter votre propos ?

En tous cas, merci encore pour votre contribution.

Le dimanche 06/04/2008 à 20:30 par A@T :

Je vous propose celle là :)
http://dockera.com/news.php?readmore=1027

Le mercredi 16/04/2008 à 20:40 par natexis :

un débat sur les éloges féminines comme tentative de séduction ? j'enlèverai féminines, je dirai que toute éloge, masculine ou féminine, sont des tentatives de séduction. pas toujours mais dans beaucoup de cas. mais où est le mal à vouloir séduire ?

Le mercredi 23/04/2008 à 11:30 par Vagant pour Natexis :

Ah, mais il y a séduire pour plaire, comme ca, gratuitement; et séduire pour coucher. Jusqu'a présent, aucun poilu n'a tenté de me mettre dans son lit, mais je ne pourrais pas en dire autant de la gent féminine. Soyons franc, je ne m'en plaignais pas, hein, j'étais meme le premier a sauter (sur) l'occasion. Mais voila, les temps ont changé, et je me pose aujourd'hui des questions que je ne me posais pas quant aux attentes de mes lectrices.

Le mercredi 23/04/2008 à 11:31 par Vagant pour A@T :

Vous parlez russe ?

Écrire un commentaire